+ AJOUTER LE FIL Ajouter ce flux RSS à : RSS NETVIBES YAHOO        AccueilPlan du site
 

Formulez votre besoin....

Actualités

Offre de contrat post-doctorant

Offre de contrat post-doctorant
Publiée le vendredi 07 décembre 2018
Sujet : Microsystème acousto-fluidique dédié au diagnostic médical : modélisation et réalisation

Informations générales Lieu de travail : Nancy
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 à 15 mois
Date d'embauche prévue : Entre janvier et mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2597 à 3246 euros bruts par mois selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions / Activités

1- Mettre en place un modèle acoustofluidics sur COMSOL Multiphysics permettant de simuler l'interaction SAW/Liquide et tous les phénomènes qui en découlent : atténuation, mélange, déformation de la surface libre, échauffement en approche transitoire. Il s'agira de faire une résolution temporelle (initialement en 2D) pour observer l'acoustic streaming en utilisant la modélisation CFD, prédire la force de radiation acoustique en tous points ainsi que l'échauffement au coeur du liquide. Un grand nombre de résultats expérimentaux sont disponibles et devront être utiles afin de converger vers un modèle pertinent acoustiquement, au niveau fluidique et thermiquement. Ce modèle doit nous permettre d'extraire, entre autres, la pression de radiation acoustique appliquée aux cellules « tests » lors de tests de cytotoxicité de nos ondes élastiques de surface.

2 - Proposer une/des solutions technologiques afin de dispenser une cellule unique sur une zone cible de notre capteur.


Contexte de travail

Le post-doctorant travaillera au sein de l'équipe Micro et Nanosystèmes sous la responsabilité du Pr. Frédéric Sarry et du Dr. Denis Beyssen. La thématique de recherche principale de cette équipe concerne les dispositifs à base d'ondes acoustiques de surface (SAW), notamment en collaboration avec des industriels (Lucent-Alcatel, Mittal-Arcelor, Doerler Mesure, etc.). Plus récemment, plusieurs sous-thématiques ont émergé, dont la microfluidique « assistée » par SAW, la phononique et les nano-composites piézoélectriques. Le regroupement des compétences en capteurs à base d'ondes SH-SAW (Shear Horizontal Surface Acoustic Wave) ou onde de Love (si ajout d'une couche guidante) et en microfluidique assistée par ondes acoustiques de surface de type Rayleigh (R-SAW), a permis l'émergence de la thématique « bio-composants » en 2009. C'est dans la thématique « bio-composants » que sera mené ce projet post-doctoral en appui du projet doctoral (2018-2021) « Mécano-biologie assistée par ondes acoustiques de surface (SAW) : aide au diagnostic médical ». Cette thèse a pour but l'étude du comportement anormal d'une cellule, d'un tissu malade sous l'influence d'une excitation mécanique. Cette approche permettra non seulement une meilleure compréhension des processus impliqués (modification de viscoélasticité, de structure du cytosquelette, du module de cisaillement, etc.), mais elle apportera aussi la possibilité de faire un diagnostic précoce. Pour cela nous développerons une plateforme piézoélectrique permettant, d'une part, la stimulation mécanique de la cellule/tissu et, d'autre part, la détection de modifications morphologiques, élastiques, d'adhésion, etc. Il faudra aussi choisir la géométrie de la cellule de détection, concevoir l'étage microfluidique à base de polymère biocompatible (PDMS) permettant de dispenser une cellule unique sur la zone de détection (une microgoutte et une microbille) et concevoir un étage thermorégulation (37°C) permettant de travailler sur le vivant (cellule humaine ex-vivo) sans contrainte temporelle.

Compétences

Compétence en Simulation Multiphysics COMSOL (Acoustique, fluidique, thermique) et/ou expérience en réalisation « Microfluidique » en salle blanche.

Contraintes et risques

Pas de risques majeurs.

A propos de l'Institut Jean Lamour

L'Institut Jean Lamour (IJL) est une unité mixte de recherche du CNRS et de l'Université de Lorraine. Il est rattaché à l'Institut de Chimie du CNRS. Spécialisé en science et ingénierie des matériaux et des procédés, il couvre les champs suivants : matériaux, métallurgie, plasmas, surfaces, nanomatériaux, électronique. L'IJL compte 183 chercheurs et enseignants-chercheurs, 91 personnels ingénieurs, techniciens, administratifs, 150 doctorants et 25 post-doctorants. Il collabore avec plus de 150 partenaires industriels et ses collaborations académiques se déploient dans une trentaine de pays. Son parc instrumental exceptionnel est réparti sur 4 sites dont le principal est situé sur le campus Artem à Nancy.

Modalités de candidature

Les candidat-e-s sont invités à adresser CV et lettre de motivation à :
- frederic.sarry@univ-lorraine.fr
- denis.beyssen@univ-lorraine.fr